Matelas

Publié le par Jean Leznod

Van Gogh - Chambre d'Arles
Van Gogh - Chambre d'Arles

Mon fils, il est important de bien choisir son matelas, pour mieux rebondir. Tu verras avec l’âge, il n’y a que cela qui compte. Vois-tu, et regarde loin, au bout du conte, le reste n’est que superflu et pacotille d’homme enfermé dans ses vanités, condamné, enchainé, à un triste sort languissant, en attendant la mort, qui lui ouvrira sagement ses bras.

Publié dans Divers mots

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Helene 18/02/2015 12:46

Texte touchant et attendrissant empreint d ' authenticité ...de fantaisie ...j aime beaucoup !