Partir

Publié le par Jean Leznod

Partir, c’est fuir, mais rester, c’est risquer de s’agglutiner et de se ramollir. L’idéal serait de trouver un juste milieu entre les deux. On peut notamment déplorer que la langue française ne possède pas de verbe du type rastir, pour décrire ces allers retours que l’on fait entre le monde et nous-même. Je rastisse, tu rastisses, il rastit, nous rastissons, vous rastissez et ils rastissent, au présent, conviendrait parfaitement à cette sensation de va et vient.

Publié dans Divers mots

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

effy 12/06/2015 16:49

Je crois que je passe ma vie à "rastisser". Je passe ma vie à chercher le juste milieu, mais j'en suis incapable. je suis de ces personnes qui sont toujours trop, ou pas assez...