La mémoire au hachoir

Publié le par Jean Leznod

Francis Bacon
Francis Bacon

Je déraille ô pâle mémoire
Lorsque cruellement tu me fais défaut
Et me coupe, hurle, ciao au revoir
Vil vide qui se répand dans mon cerveau

De rien, je ne me souviens plus de rien
Vraiment, à ne plus savoir, qui que quoi croire
Ni d'ailleurs moi-même, ni ce qui est bien
Un bienpensant cessant de voir

Tu as écharpé tous mes souvenirs
Au hachoir et au couteau
Réduit à néant mes désirs
De revivre à nouveau

Tu as fini par me bannir
Me condamner à ne rien percevoir
Dans ce passé que tu as fait fuir
Pour mon plus grand désespoir

Publié dans Poésie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

M.Déthé 24/10/2015 18:06

Jolie description en ces temps d'Alzheimer, où par ces vers on en saisit tous le sens ...

Jean Leznod 24/10/2015 19:24

Merci oui j'ai pensé à ce que l'on pouvait ressentir en perdant la mémoire, alors encore merci :-)