Pour swinguer sur un air dément - Puzzle 5

Publié le par Jean Leznod

Cinquième puzzle poétique avec Jacques Rawski et n’oubliez pas, n’hésitez pas à le tordre et à le déstructurer, ils est réalisé dans cet esprit, pour de drôles de variantes de cette histoire, pour swinguer sur un air dément.
 
Il faut toujours une couche de couleur
Poser sur le noir de la vie, un peu d’ardeur
Un jour intrépide, à zigzaguer, le vent au nez
Lorsqu’à la marelle du destin, on saute de côté
 
On dit que le rouge est la couleur de la folie
Que le monde serait un pâle et glabre étourdi
De ne pas embrasser ses mains de braises tendues
De fantaisie, un coquelicot éblouissant la verte prairie
 
Tout se délite, tout s’écartèle et se rétracte
Voyez la peau qui craquelle, qui vieillit
L’âge ne garde que les lamelles, les scories
De la beauté, apparente jeunesse qui se déchire et éclate
 
Qu’importe je plisse le front
Derrière mon bout de carton
A coup de promut sparadrap
Je chasse, ouste, les menus tracas
 
Que ce soit en avion ou un poisson
Il est utile et de bon ton
De rire, époumonés, de la liberté prise ou donnée
De nager en eau pure, de voler de ses propres pieds
 
On n’en revient toujours au clair-obscur bleuté
Qu'importe la vieillesse et vive les trépieds
Pour un socle où l’on peut danser et applaudir
La chaude ivresse de s’emballer, de s’étourdir
 
Pour swinguer sur un air dément
Il est bon de se débarrasser du superflu
Du train-train qui rythme notre esprit joufflu
De ce trop-plein d’objets las et encombrants
 
------------------------
Page Facebook de Jacques Rawski : https://www.facebook.com/jessjacques.rawski
------------------------

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

LYS Claire 28/03/2016 17:56

http://www.archive-host.com/dewplayer2.swf?mp3=http://ahp.li/c2a4883e9cd13e4c3e92.mp3&autoreplay=0