Pleure, ami pleure

Publié le par Jean Leznod

Pleure, ami pleure
L'océan chérira tes larmes
Des flots de ton vacarme
Évacué, s'éveillera la douceur
 
Épanche-toi mon frère, las
Tant que tu voudras
Les rouleaux fracassants et amers
Deviendront tendre berceuse, la mère
 
Le noir s’insinuant dans l’âme
Par la vague de tes sanglots
Sera lavé et tes maux
Sombreront sous la lame
 
De l’eau iodée nourricière
L’énergie de vivre 
La belle, l’entière
Extirpera la douleur ivre
 
Pleure, ami pleure
Avec foi et ferveur
Des gouttes, torrents sous tes yeux
Jaillira un monde en vers l’heureux

 

Publié dans Poésie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article